Dénoncer le non-respect des droits des enfants

vendredi 6 juin 2014

On entend souvent que les enfants ont des devoirs. À travers son « Fais pas ci, fais pas ça », Jacques Dutronc, dans les années 1960, parodiait déjà de manière humoristique les interdictions enfantines.
« Rentre tôt, arrête de jouer à la console, mange tes nouilles » ; les enfants vous le diront : ce sont les victimes malheureuses d’une autorité parentale tyrannique et injuste.

Mais cette autorité, bien qu’essentielle pour la bonne constitution morale de l’enfant, ne doit pas nous faire oublier que les enfants ont également des droits ; des droits qui appellent au respect, et ce, encore plus, depuis la promulgation de la Convention relative aux droits de l’enfant en 1989, signée par la quasi-totalité des pays du monde.

Les élèves de 6°F, à travers l’étude (en éducation civique) de la personne de l’enfant en tant qu’individu ayant certes des devoirs mais jouissant également de droits, ont travaillé en collaboration (groupes de 2/3) afin de réaliser des affiches de sensibilisation pour dénoncer le non-respect des droits des enfants pourtant reconnus par la Convention relative aux droits de l’enfant. Les élèves ont souhaité dénoncer le non-respect, dans certains pays :

  • du droit à la protection (être protégé contre les risques d’internet, contre la maltraitance, le tabac).
  • du droit à l’alimentation (dénoncer la sous-nutrition).
  • du droit à une éducation absolue (lutter contre l’exclusion de certains enfants qui ne peuvent pas aller à l’école) et sereine (lutter contre le harcèlement scolaire).
  • du droit, tout simplement, à être un enfant (lutter contre les mariages forcés).

Outre les heures de classe, les élèves de 6°F ont pu mener à bien leurs réalisations au CDI. Intéressés et appliqués, ils ont su dénoncer le non-respect de certains droits que ne bénéficient pas certains enfants du monde. Bravo à tous les élèves de 6°F ! J’espère que leurs productions sensibiliseront leurs camarades et leurs parents.

Les affiches sont exposées au CDI.

G. JEANNE, prof. HG-EC.